Photos des auteurs

Pas de doute, le printemps est là !

Ces jours ci, j’ai profité des dernières venues aux mangeoires. Les oiseaux désertent maintenant les lieux pour de nouveaux horizons….ils reviendront l’hiver prochain.

7 commentaires

  1. Carlier
    24 mars 2019 at 14 h 20 min — Répondre

    J aime bien celle mise en avant François, le cadrage reprenant la direction de la tête de l oiseau en ouvrant le côté droit. A voir, à mon sens, l’ amélioration encore, en réduisant à gauche presque à ras du bourgeon mais sans l’occulter,pour essayer de monter le sujet en plein sur une zone de tiers? Amicalement
    Guy

  2. François Marlot
    24 mars 2019 at 15 h 09 min — Répondre

    Merci Guy, pour ton analyse et ta proposition.
    J’ai donc essayé un recadrage à ras le bourgeon mais pour conserver le rapport Hauteur/Largeur du format, je suis obligé de rogner également la partie supérieure. Mon ressenti est alors d’avoir un cadrage serré par le bourgeon, en limite gauche et cette branche en limite supérieure, une sensation de manque d’espace.
    Personnellement, je cherche toujours à me rapprocher de la règle des tiers mais je ne l’applique pas forcément de façon rigoureuse si la composition ne le permet pas ou entraine un cadrage pas assez aéré.
    Merci encore à toi, Guy ;o)

  3. Carlier
    25 mars 2019 at 11 h 58 min — Répondre

    Dommage, l’oiseau reste un peu trop au centre pour moi sur cette belle photo ,si tu souhaites absolument garder un ratio HL,
    la compo ”tiers”n’est pas bonne c ‘est sur.
    Ha ces modèles qui bougent tout le temps (-:
    A bientôt

  4. Jean Moreno
    26 mars 2019 at 17 h 49 min — Répondre

    Pour la première vue j’aurais vissé à droite l’appareil et cadré dans la mesure du possible un peu plus serré
    pour la deuxième avec le fond sombre la même chose plus serré et dévisser l’appareil légèrement
    Mais cela reste de belles prises bravo l’Auteur
    Jean

  5. François Marlot
    26 mars 2019 at 18 h 36 min — Répondre

    Merci beaucoup, Jean.
    Avec les oiseaux , ça na se passe pas toujours comme on le souhaite, on ne contrôle pas l’endroit ou il va se poser. Dans le cas présent,impossible de dévisser à droite sans faire apparaître la mangeoire dans le champ, j’étais vraiment limite.
    Quand à un cadrage un peu plus serré, je voulais au contraire laisser un peu d’air à cet oiseau et le mettre dans cet environnement fleuri.
    Merci encore d’avoir pris le temps d’analyser le photo et de me donner ton ressenti ;o)

  6. Yannick
    6 avril 2019 at 11 h 22 min — Répondre

    Oh c’est joli.
    Et ce piqué de fou.
    Bravo François

  7. François Marlot
    13 avril 2019 at 8 h 26 min — Répondre

    Ce 200-500mm Nikon est vraiment bon, merci beaucoup, Yannick ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Un peu de magie

Article suivant

Ballade nocturne Lyonnaise

François Marlot

François Marlot